MAGAZINE ÇA SEXPRIME

25Vers une meilleure utilisation de la contraception chez les adolescents
Numéro 25 | Printemps 2016
par Marie-Andrée Bossé
La plupart des adolescents ont des préoccupations face à la contraception. Celles-ci peuvent varier en fonction de leur âge, de leur sexe, de leur activité sexuelle, du type de relation entretenue avec un partenaire sexuel, de leur culture, de l’information qu’ils ont reçue, de la réaction et du soutien qu’ils anticipent de leurs parents, etc. Que les adolescents aient des connaissances sur la contraception et y aient accès (ex. : accès à une infirmière ou à un médecin, coût acceptable, accès rapide, etc.) ne suffit pas pour qu’ils l’utilisent adéquatement. Certains facteurs individuels, relationnels, familiaux et sociaux doivent aussi être considérés pour mieux soutenir le choix, l’adoption et le maintien de l’utilisation de la contraception chez les adolescents.
Le présent numéro du Ça sexprime permettra de cerner et de décrire certains facteurs qui influent sur l’utilisation d’une méthode de contraception chez les adolescents. Il présentera aussi des pistes d’intervention utiles aux intervenants du réseau de la santé et des services sociaux qui offrent des services de consultation aux jeunes en matière de contraception. Enfin, il proposera des activités d’apprentissage pouvant être offertes à l’école par des membres de l’équipe-école (ex. : enseignants et professionnels de l’école), avec la collaboration des professionnels du réseau de la santé et des services sociaux (ex. : infirmières jeunesse) et dans d’autres milieux jeunesse (ex. : maisons de jeunes).
Activités en lien avec ce numéro
1Activité 1
La communication au sujet de la contraception

Jeu de rôle permettant aux participants de s’engager activement à illustrer des stratégies de communication sur la contraception et des difficultés pouvant y être liées.

Intention éducative :
  • Illustrer des stratégies de communication sur la contraception ainsi que certaines difficultés pouvant y être associées.

Apprentissage relié : 
  • Se situer face à des attitudes et des comportements à adopter dans des contextes où il peut être difficile de se protéger

Public cible : 
Les jeunes de 3e secondaire (14-15 ans)

Durée : 75 minutes
2Activité 2
La contraception : côté fille, côté garçon

Discussion de groupe empruntant la technique de l’aquarium afin d’explorer la responsabilité partagée en matière de contraception.

Intention éducative :
- Discuter de l’importance de la participation respective des garçons et des filles en matière de contraception.

Apprentissage relié : 
- Dégager des stratégies favorisant les comportements sexuels sécuritaires à partir de facteurs influençant sa propre capacité à se protéger.

Public cible : 
Les jeunes de 4e secondaire (15-16 ans)

Durée : 75 minutes
3Activité 3
Quand la contraception éclipse le condom

Réflexion approfondie sur le niveau de risque d’infections transmissibles sexuellement que représentent diverses situations les unes par rapport aux autres.

Intention éducative :
  • À partir de l’évaluation des risques d’infections transmissibles sexuellement dans différentes situations, expliquer l’importance d’utiliser la double protection.

Apprentissage relié : 
  • Évaluer les risques d’infections transmissibles sexuellement et par le sang et de grossesses associés à divers contextes de la vie sexuellement active

Public cible : 
Les jeunes de 5e secondaire (16-17 ans)

Durée : 75 minutes
Vers une meilleure utilisation de la contraception chez les adolescents
Numéro 25 - Printemps 2016 - par Marie-Andrée Bossé
Sommaire du numéro
La plupart des adolescents ont des préoccupations face à la contraception. Celles-ci peuvent varier en fonction de leur âge, de leur sexe, de leur activité sexuelle, du type de relation entretenue avec un partenaire sexuel, de leur culture, de l’information qu’ils ont reçue, de la réaction et du soutien qu’ils anticipent de leurs parents, etc. Que les adolescents aient des connaissances sur la contraception et y aient accès (ex. : accès à une infirmière ou à un médecin, coût acceptable, accès rapide, etc.) ne suffit pas pour qu’ils l’utilisent adéquatement. Certains facteurs individuels, relationnels, familiaux et sociaux doivent aussi être considérés pour mieux soutenir le choix, l’adoption et le maintien de l’utilisation de la contraception chez les adolescents.
Fermer la fenêtre X
Consulter les autres magazines
  • La communication dans le couple adolescent
  • Vers une meilleure utilisation de la contraception chez les adolescents
  • Contrer la banalisation de l'exploitation sexuelle
  • Parler de sexualité avec ses parents
  • Nos Roméo pensent-ils juste au sexe?
  • La mode « bi » : ouverture d’esprit ou banalisation ?
  • Séduction en ligne : Vers une exploration sécuritaire et épanouissante de soi et des autres
  • Le sexisme chez les jeunes, de l'évidence à l'indifférence
  • Flirter avec la séduction
  • Les fantasmes sexuels à l'adolescence
Numéro 25 | Printemps 2016
Vers une meilleure utilisation de la contraception chez les adolescents
par Marie-Andrée Bossé
Qu'est-ce que le RSS
Le RSS est l'acronyme de Really Simple Syndication et signifie en français « souscription vraiment simple ». Il permet aux internautes de s'inscrire à un ou plusieurs fils de syndication à l'aide d'un agrégateur. Ce système vous permet de retrouver en un seul lieu (votre agrégateur) tout le contenu qui vous intéresse, peu importe sa provenance. Ainsi, il vous est possible de consulter rapidement tout le contenu de votre choix sans pour cela devoir naviguer de site en site. Le flux RSS est généré régulièrement pour vous permettre d'être à jour dans les sujets qui vous intéressent.
Fermer la fenêtre X